Le Maroc confie les clés à Badou Zaki pour la CAN 2015 - Afrique foot - RFI

Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.

Le Maroc confie les clés à Badou Zaki pour la CAN 2015

media Le nouveau sélectionneur marocain, Badou Zaki (à gauche), pose avec le président de la Fédération royale, Fouzi Lekjaa. AFP PHOTO / FADEL SENNA

La Fédération marocaine (FRMF) a finalement confié le poste de sélectionneur de l’équipe nationale A à Badou Zaki. Ce dernier avait déjà conduit les « Lions de l’Atlas » entre 2002 et 2006, notamment en finale de la Coupe d’Afrique des nations 2004. Son rôle sera d’emmener le Maroc le plus loin possible lors de la CAN 2015, à domicile.

Ni Hervé Renard, ni Dick Advocaat, ni Giovanni Trapattoni. La Fédération royale marocaine de football (FRMF) n’a finalement pas retenu les candidatures du Français, du Néerlandais et de l’Italien. Après bien des consultations, la FRMF a confié le poste de sélectionneur de l’équipe nationale A à un ancien de la maison : Badou Zaki.

Déjà en place entre 2002 et 2006, Badou Zaki, 55 ans, a en effet été désigné, ce 2 mai 2014. Il succède à Rachid Taoussi, dont le contrat n’avait pas été renouvelé en octobre 2013. Zaki s’était déjà présenté après la Coupe d’Afrique des nations 2012, mais la FRMF lui avait préféré Taoussi.

Zaki, qui a conduit le Maroc en finale de la Coupe d’Afrique des nations 2004, devra emmener les « Lions de l’Atlas » le plus haut possible lors de la CAN 2015, organisée à domicile.

« Je remercie le président (Fouzi Lekjaa, Ndlr) et aussi la Fédération qui m’ont fait confiance, a déclaré l’ancien gardien de but. C’est une reconnaissance du cadre national. Cette décision met aussi sur nos épaules une responsabilité énorme. On connait l'ampleur de la mission qui nous attend. On fera tout notre possible pour prouver que la décision de la Fédération est juste. J’espère être à la hauteur des attentes ».

Badou Zaki, une valeur sûre

Badou Zaki sera assisté dans sa mission par deux adjoints : Mustapha Hadji et Saïd Chiba, deux anciens milieux offensifs de renom. L’ex-attaquant Aziz Bouderbala a été désigné directeur général des sélections, tandis que le très expérimenté Mhamed Fakhir conduira  l’équipe nationale locale, les « A’ », quart-de-finalistes du CHAN 2014.

Un encadrement 100% marocain et un renversement de tendance. En effet, le Français Hervé Renard, champion d’Afrique en 2012 avec la Zambie, a longtemps été favori pour le poste de sélectionneur. Les très expérimentés Advocaat et Trapattoni étaient également de très sérieux candidats. Mais le Maroc semble avoir été échaudé par les mauvais résultats de son dernier entraîneur étranger, le Belge Eric Gerets (2010-2012).

La FRMF a donc opté pour une valeur sûre, à un peu plus de huit mois de la CAN 2015 (17 janvier-8 février). De fait, Zaki et ses collègues incarnent les dernières heures de gloire d’un football marocain aux résultats décevants depuis dix ans. L’équipe marocaine n’a plus participé à une Coupe du monde depuis 1998 et n’a plus franchi un premier tour de CAN depuis 2004...

Chronologie et chiffres clés
Sur le même sujet
Commentaires

Republier ce contenu

X

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

Republier ce contenu

X

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

 
Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.