CHAN 2014: Ghana-Nigeria, une affiche au parfum de Mondial - Afrique foot - RFI

Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.

CHAN 2014: Ghana-Nigeria, une affiche au parfum de Mondial

media Le Nigérian Ugonna Meshark Uzochukwu (à gauche) et le Ghanéen Richard Mpong. cafonline / Montage-RFI

Le Ghana et le Nigeria s’affrontent en demi-finales du Championnat d’Afrique des nations (CHAN 2014) ce 29 janvier 2014 à Bloemfontein. Cette rencontre est un choc entre deux nations rivales d’Afrique de l’Ouest, toutes deux qualifiées pour la Coupe du monde 2014. Un Mondial que les joueurs locaux nigérians et ghanéens rêvent de disputer et qui les motivent à être encore meilleurs durant ce CHAN 2014.

De notre envoyé spécial à Bloemfontein,

Un léger parfum de Brésil plane sur Bloemfontein, en Afrique du Sud. Le Ghana et le Nigeria, deux pays qualifiés pour la Coupe du monde 2014, s’affrontent en effet en demi-finales du Championnat d’Afrique des nations (CHAN 2014) ce 29 janvier 2014 à Bloemfontein.

Les joueurs rêvent du Brésil

Cette rencontre offre aux joueurs une opportunité supplémentaire de montrer leur valeur en vue du Mondial brésilien, d'attirer l'attention du sélectionneur de l’équipe nationale A. « Ce CHAN est une tribune pour nous, les joueurs locaux, glisse Jordan Opoku, capitaine de l’équipe du Ghana. On a besoin de montrer notre talent, ici, pour que l’entraîneur puisse trouver de nouveaux joueurs talentueux ».

Chigozie Agbim, capitaine et gardien de but du Nigeria, a remporté la CAN 2013 et disputé la Coupe des Confédérations 2013 au Brésil. Le pensionnaire d’Enugu Rangers n’a évidemment que le Mondial en tête. « Jouer une Coupe du monde, c’est la plus grande chose qu’un joueur puisse réussir, lance-t-il. La plupart des joueurs locaux qui participent à ce CHAN savent que c’est une grande opportunité pour eux d’aller à la Coupe du monde. Et je crois que ce qu’on réussit au CHAN nous motive encore plus pour aller à la Coupe du monde ».

Les entraîneurs en profitent

Stephen Keshi, le sélectionneur nigérian, confirme : « 
Je n’ai pas besoin de parler aux joueurs de la Coupe du monde. Ils ont déjà la motivation au fond d’eux pour y aller. [...] La Coupe du monde, c’est le sommet. On ne peut pas quantifier la valeur d’une Coupe du monde, dans la carrière et la vie d’un joueur. Ce tournoi est donc une occasion pour les joueurs locaux de montrer leurs capacités. »

Un avis partagé par le sélectionneur de l’équipe locale ghanéenne, Maxwell Konadu. « Evidemment, ils ont ça quelque part dans un coin de leur tête, explique-t-il. Ils se disent : " le sélectionneur de l’équipe A est là et il regarde le tournoi. Donc, si  je joue bien, peut-être que je serai sélectionné (pour le Mondial) ". Mais, pour un match Ghana-Nigeria, il n’y a pas  besoin de motivation supplémentaire. Les noms de ces deux pays suffisent à motiver les joueurs des deux équipes. Un Ghana-Nigeria, un Ghana-Côte d’Ivoire, un Ghana-Cameroun, un Ghana-Sénégal, ce sont toujours des matches dignes d’une grande compétition ».

Une longue rivalité

La rivalité entre ces deux pays anglophones d’Afrique de l’Ouest est en effet une vieille histoire. Stephen Keshi, le sélectionneur des « Super Eagles », a disputé bien des rencontres face aux « Black Stars ». De ces chocs, il garde un souvenir fort : « Un Ghana-Nigera, c’est énorme, vraiment énorme… Maintenant, ça l’est sans doute un peu moins. Mais, à mon époque, Ghana-Nigeria, c’était la guerre. De nos jours, ça s’est un peu calmé, mais ça reste quelque chose. Les matches contre le Ghana, contre le Cameroun, contre la Côte d’Ivoire, c’était la guerre… Tout ça, c’est bien pour les fans. Ils paient tellement d’argent pour voir les matches, que les équipes devraient être à la hauteur… Les fans devraient en avoir pour leur argent. »

En guise de spectacle, les spectateurs de Bloemfontein assisteront à une demi-finale entre le Nigeria, qui a la meilleure attaque du tournoi avec 12 buts inscrits, et le Ghana, qui dispose de  la meilleure défense de ce CHAN 2014, avec un seul but concédé.
Chronologie et chiffres clés
Sur le même sujet
Commentaires
 
Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.