CHAN 2014: des demi-finales inédites Zimbabwe-Libye et Ghana-Nigeria - Afrique foot - RFI

Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.

CHAN 2014: des demi-finales inédites Zimbabwe-Libye et Ghana-Nigeria

media Théophilus Anobaah, joueur de l'équipe ghanéenne. cafonline

Les demi-finales du CHAN 2014 opposeront le Zimbabwe à la Libye, puis le Ghana au Nigeria, le 29 janvier à Bloemfontein. Ces affiches inédites confirment que le Championnat d’Afrique des nations est décidément une compétition imprévisible.

De notre envoyé spécial à Bloemfontein,

Les équipes francophones seront absentes des demi-finales du CHAN pour la première fois de l’histoire du tournoi. Cette absence est plutôt rare dans les compétitions masculines de la Confédération africaine de football (1). Pour trouver trace d'une situation similaire, il faut remonter à la Coupe d’Afrique des nations 1963 ou à la CAN des moins de 21 ans (2) de 2001...

Le Maroc et, à un degré moindre, le Gabon, le Mali et la RD Congo ont pourtant raté de peu une place dans le dernier carré de ce Championnat d’Afrique des nations. Mais ces quatre équipes ont été éliminées en quarts de finale par des adversaires plus forts mentalement.

→ A (RE)LIRE : CHAN 2014: le Nigeria renverse le Maroc et va en demi-finales
→ A (RE)LIRE : CHAN 2014 : le Mali éliminé par le Zimbabwe
→ A (RE)LIRE : CHAN 2014: la Libye surprend le Gabon
→ A (RE)LIRE : La RD Congo quitte le CHAN 2014 en quarts

Trois novices et un habitué en demi-finales

Zimbabwe-Libye et Ghana-Nigeria seront donc les affiches des demi-finales du CHAN 2014, le 29 janvier à Bloemfontein. Pour la Libye, le Nigeria et le Zimbabwe, disputer les demi-finales est une grande première. Le Ghana, lui, avait été battu en finale du CHAN 2009 par la RD Congo. Pour autant, peut-on parler de grosses surprises durant ce CHAN 2014 ?

Le Zimbabwe, comme le Ghana, dispute son troisième Championnat d’Afrique des nations et n'est donc pas le premier venu. La persévérance des Zimbabwéens a d'ailleurs été récompensée, après des échecs au premier tour en 2009 et en 2011. Solides, les « Warriors » n’ont de surcroît encaissé qu’un seul but en quatre matches.

La Libye, de son côté, est venue en Afrique du Sud avec un groupe qui ressemble beaucoup à son équipe nationale A. La plupart des internationaux évoluent en effet dans le championnat libyen. Les « Chevaliers de la Méditerranée » sont par ailleurs dirigés par un technicien expérimenté : l’Espagnol Javier Clemente, ancien sélectionneur de l’Espagne, de la Serbie et du Cameroun, notamment.

Les Nigérians disposent aussi d’un entraîneur de renom en la personne de Stephen Keshi. Vainqueur de la CAN 2013 en Afrique du Sud, le coach des « Super Eagles » sait comment remobiliser une équipe nigériane capable du pire en défense - 7 buts encaissés en quatre matches -, comme du meilleur en attaque - 12 buts inscrits.

C’est sans doute la présence du Ghana en demi-finales qui étonne le plus. Seuls quatre joueurs étaient là au CHAN 2011. La qualification des « Black Stars » prouve une nouvelle fois la richesse du « vivier » ghanéen. Et prouve aussi que le Championnat d’Afrique des nations est, décidément, une compétition aux résultats imprévisibles.

(1) Si l’on compte l’Algérie, le Maroc et la Tunisie comme des pays francophones.
(2) La CAN U21 est l’ancêtre de la Coupe d’Afrique des moins de 20 ans.
 

Chronologie et chiffres clés
Sur le même sujet
Commentaires
 
Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.