CHAN 2014 : le Mali éliminé par le Zimbabwe - Afrique foot - RFI

Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.

CHAN 2014 : le Mali éliminé par le Zimbabwe

media cafonline

L’équipe du Mali a subi la loi 2-1  de celle du Zimbabwe en quarts de finale du Championnat d’Afrique des nations (CHAN 2014), ce 25 janvier 2014 au Cap. Les Maliens n’ont pas fait illusion face à des Zimbabwéens solides en défense et efficaces en attaque. Les « Warriors » affronteront le vainqueur de Gabon-Libye en demi-finales du CHAN 2014.

Contrairement au Maroc, le Mali n’aura pas beaucoup de regrets à avoir après son élimination en quarts de finale du Championnat d’Afrique des nations, ce 25 janvier au Cap. Les Maliens, pourtant donnés favoris, ont été battus 2-0 par l'équipe du Zimbabwe.

Mauvaise entame

Les Maliens, dépassés par les événements, ont très mal entamé ce match. A la 11e minute, sur un long ballon, Simba Sithole, qui n’était pas hors-jeu, part au duel avec Souleymane Konaté. Sithole devance le défenseur puis bat Soumaïla Diakité, le portier adversaire, avec un tir croisé : 0-1. Les « Warriors », portés par les supporters zimbabwéens venus en masse au stade, sont encore dangereux sur un tir lointain de Peter Moyo (24e) et sur des coups francs superbes de Masimba Mambare (31e, puis 38e).

Le « Aigles », eux, ne se procurent que des demi-occasions, que ce soit avec une tentative d’Ibrahima Sidibé qui passe au-dessus (20e), une frappe pas assez puissante d’Abdoulaye Sissoko (28e) ou un tir à côté de Cheick Doumbia. Et, quand une grosse opportunité se présente, elle est gâchée par Lassana Diarra qui mise sur la puissance plutôt que sur la précision (44e).

Le festival de Kudakwashe Mahachi

Djibril Dramé, le sélectionneur des « Aigles », avait prévenu ses joueurs qu’il fallait se méfier de Kudakwashe Mahachi. L’homme à la teinture rouge lui a donné raison. A la 55e minute, le numéro 10 zimbabwéen slalome au milieu de quatre Maliens en double la mise d’un tir croisé : 2-0. Superbe action qui conforte l’avance du Zimbabwe.

Durant le reste de la seconde période, les « Warriors » tentent de bien gérer leur avance. Ils concèdent tout de même un but à la 89e minute, lorsqu’Hamidou Sinayoko reprend un centre d’Abdoulaye Sissoko. Ils décrochent toutefois leur qualification en demi-finales du CHAN 2014. Le 29 janvier à Bloemfontein, ils affronteront le vainqueur de Gabon-Libye.


 

Abdoulaye Sissoko, attaquant du Mali :
« Ce qui a été le tournant du match, c’est l’ouverture du score. C’est ce qui a amené tous les problèmes. On a été obligés de changer de tactique, d’opter pour un jeu plus offensif, surtout en deuxième période. Ils ont ensuite su marquer le deuxième but qui nous a causé de nombreux problèmes. […] Pour nous, les joueurs, le bilan est négatif. Parce qu’on pensait aller plus loin. Notre objectif était d’aller au moins en finale. »

Ian Gorowa, sélectionneur du Zimbabwe
« Comme je l’ai déjà dit, le soutien du public a été excellent. Les supporters ont aidé les joueurs, pour être francs. Nous sommes heureux du rôle qu’ont joué nos supporters. Ce tournoi est fantastique. Les supporters croient qu’on peut aller au bout et ils viennent donc nombreux (au stade). Du coup, les joueurs se disent que si les supporters y croient, eux aussi doivent y croire… »

 

Chronologie et chiffres clés
Sur le même sujet
Commentaires
 
Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.