Dépistage du sida à l'école: l'Afrique du Sud n'arrive pas à se décider - Afrique foot - RFI

Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.

Dépistage du sida à l'école: l'Afrique du Sud n'arrive pas à se décider

media Un jeune garçon prend un médicament contre combattre le VIH au centre Nkosi's Haven de Johannesbourg, en Afrique du Sud. Reuters/Siphiwe Sibeko

Obligatoire ou pas, le dépistage du sida dans les écoles en Afrique du Sud ? En Juin 2012, l’ANC, le parti au pouvoir, a fait marche arrière en rejetant une proposition allant dans ce sens, sous la pression des syndicats et des parents d’élèves. Le récent programme pour la santé à l'école ne donne pas d'indications claires. La ministre de l'Education Angie Motshekga a déclaré vendredi 25 octobre que ce serait aux conseils d’administration des écoles de décider.

Pas de directive claire mais une déclaration en forme de statu quo. Vendredi 25 octobre, la ministre de l’Education sud-africaine a déclaré que ce serait au conseil d’administration des écoles de donner leur accord pour des tests de dépistage du sida, au sein même des établissements scolaires.

« Il est impossible de prendre des décisions générales en la matière, a déclaré la ministre, il faut donc faire du cas par cas, en particulier lorsqu’il s’agit de jeunes élèves. »

La question n’est pas nouvelle et elle provoque la polémique depuis 2011. A l’époque, le ministère de la Santé s’était montré favorable à ces dépistages pour les enfants à partir de 12 ans mais syndicats et parents d’élèves s’étaient vivement opposés à cette proposition.

Depuis un an, un programme pour améliorer la santé à l’école est progressivement mis en place à travers le pays. Mais la question de la prévention et du dépistage du sida reste floue. Le secrétaire général de la Fédération nationale des parents d’élèves, Matakanye Matakanye, assure que les directives du gouvernement seront suivies mais juge toujours inconstitutionnel le dépistage systématique des élèves.

Chronologie et chiffres clés
Sur le même sujet
Commentaires

Republier ce contenu

X

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

Republier ce contenu

X

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

 
Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.