Fédération camerounaise: le comité de normalisation se met en place - Afrique foot - RFI

Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.

Fédération camerounaise: le comité de normalisation se met en place

media Fécafoot

Après trois semaines de crise qui ont abouti à la suspension de la Fédération camerounaise de football (Fecafoot) par la FIFA, le bout du tunnel semble enfin en vue. Le Comité de normalisation imposé par la FIFA pour remettre de l'ordre dans le football camerounais sera en effet installé ce 22 juillet 2013 et pourra commencer ses travaux afin d'aboutir rapidement à une levée de la suspension de la Fecafoot.

Suspendu de toute compétition depuis le 4 juillet par la FIFA pour « ingérence politique », le football camerounais se devait de trouver une solution rapide s'il ne voulait pas voir ses équipes exclues des compétitions. Depuis que la mesure a été prise par le Comité d'urgence de la FIFA, l'équipe B du Cameroun avait ainsi dû remettre à plus tard son match éliminatoire face au Gabon pour le Championnat d'Afrique des nations (CHAN) et le club Coton Sport avait vu son match de poules face à Séwé San Pedro, en Ligue des champions africaine, reporté également d'une semaine. Il y avait donc urgence à trouver une solution.

Reçue par le président de la FIFA, Joseph Blatter, le jeudi 18 juillet à Zurich, la délégation de haut niveau, dépêchée par le gouvernement camerounais pour trouver une issue, a eu en retour une feuille de route très précise. René Emmanuel Sadi, ministre de l'Administration territoriale et de la décentralisation, Adoum Garoua, ministre des Sports et de l'éducation physique, et Léonard-Henri Bindzi, ambassadeur camerounais en Suisse, ont dû faire amende honorable et s'engager à « prendre les mesures nécessaires afin de se conformer aux exigeances de la FIFA ».

Le Comité de normalisation lancé

 

En l'occurrence, il s'agissait de mettre sur pied un Comité de normalisation qui devra réviser les statuts de la Fédération camerounaise (Fecafoot) et organiser l'élection de ses nouveaux membres avant le 31 mars 2014.

Quatre jours après, c'est chose faite, le Comité en question ayant été investi ce lundi 22 juillet à Yaoundé. Présidé par l'ancien ministre des Sports camerounais Joseph Owona, épaulé par Emmanuel Ngassa Happi, ancien président de l'Union de Douala, il aura parmi ses membres Primo Corvaro et Prosper Abega, qui représentent la FIFA et la Confédération africaine (CAF).

Les autres membres de ce Comité de normalisation sont Michel Kaham et Owona Pascal Baylon, anciens internationaux camerounais, Ebenezer Mouloké et David N'Hanack Tonye, anciens fonctionnaires du ministère des Sports, Ephraïm Ngwafor, ancien recteur de l'Université de Yaoundé, James Mouangue Kobila, Juriste et professeur de droit à l'Université de Douala, Jonathan Fombé, juriste, Amadou Evelé, ancien directeur général de la Société d'Expansion et de Modernisation de la Riziculture de Yagoua (SEMRY) et Adolphe Minkoa She, doyen de la faculté des Sciences juridiques et politiques de l'Université de Yaoundé II.

Treize membres qui auront pour mission d’essayer de reconstruire le football camerounais sur de nouvelles bases. Avec pour premier objectif installer un fonctionnement susceptible de satisfaire aux exigences de la FIFA et obtenir la levée de la suspension qui pèse toujours sur la Fecafoot. Le but étant que tout soit réglé avant Cameroun-Libye le 6 septembre, une rencontre décisive en éliminatoires de la Coupe du monde 2014.

Chronologie et chiffres clés
Commentaires

Republier ce contenu

X

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

Republier ce contenu

X

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

 
Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.