La FIFA lève la suspension de la Fédération camerounaise - Afrique foot - RFI

Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.

La FIFA lève la suspension de la Fédération camerounaise

media Fécafoot

La Fédération internationale de football (FIFA) a levé la suspension qui pesait sur la Fédération camerounaise (Fécafoot) pour « ingérence gouvernementale », ce 22 juillet 2013. La Fécafoot a mis en place le Comité de normalisation du football camerounais que la FIFA avait réclamé le 3 juillet dernier.

Tout semble être rentré dans l’ordre entre la Fédération internationale de football (FIFA) et la Fédération camerounaise (Fécafoot), ce 22 juillet 2013, après trois semaines de crispations.

La FIFA a en effet levé la suspension qui frappait l’ensemble du football camerounais depuis le 3 juillet dernier. La FIFA avait réclamé la mise sur pied d’un Comité de normalisation de la Fécafoot, condition sine qua non à la levée de la suspension.

C’est désormais chose faite. Le Comité de normalisation est sur pied et la FIFA en a pris acte. « Comme requis par le Comité d’urgence de la FIFA, le Comité de normalisation désigné le 20 juillet 2013 a en effet pu prendre ses fonctions ce lundi 22 juillet 2013 au siège de la Fécafoot en présence des observateurs de la FIFA et de la CAF (Confédération africaine) », précise ainsi un communiqué de la FIFA.

Les Lions locaux et Coton Sport vont pouvoir jouer

Le football camerounais va donc reprendre son cours. L’équipe nationale A’ va pouvoir affronter celle du Gabon, en éliminatoires du CHAN 2014, le week-end prochain. Même constat pour le club de Coton Sport Garoua qui défiera le club ivoirien de Sewe San Pedro, en match en retard de la phase de poules de la Ligue des champions CAF. Quant aux Lions indomptables, ils joueront sans souci face à la Libye, le 6 septembre à Yaoundé, pour une place au dernier tour des éliminatoires de la Coupe du monde 2014.

Ce résultat est un soulagement pour les acteurs du sport camerounais. Le gouvernement avait dépêché une délégation le 18 juillet à Zurich pour calmer la FIFA.

La FIFA n’avait en effet pas apprécié les interventions du pouvoir politique dans les élections à la présidence de la Fécafoot. Des élections remportées le 19 juin par le Président sortant Iya Mohammed, pourtant écroué pour des malversations financières présumées.

Le Comité de normalisation au travail

Le Comité de normalisation aura trois tâches majeures : réformer le football camerounais, réviser ses statuts et organiser de nouvelles élections à la présidence de la Fécafoot avant la fin mars 2014. La victoire d’Iya Mohammed a en effet été invalidée le 26 juin dernier, ajoutant à la confusion au Cameroun.

Les ennuis sont donc en partie finis pour le football camerounais, mais les choses sérieuses commencent maintenant. « La FIFA et la CAF continueront de suivre de près la situation, notamment en ce qui concerne la révision des statuts de la Fécafoot », indique ainsi la FIFA dans son communiqué.

Chronologie et chiffres clés
Sur le même sujet
Commentaires

Republier ce contenu

X

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

Republier ce contenu

X

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

 
Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.