Vahid Halilhodzic: « nous devons continuer à avoir de l’ambition » - Afrique foot - RFI

Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.

Vahid Halilhodzic: « nous devons continuer à avoir de l’ambition »

media

Après son match gagné face au Bénin (3-1 à Port-Novo le 9 juin) et à quelques jours de la confrontation contre le Rwanda à Kigali, le sélectionneur de l’Algérie, Vahid Halilhodzic, nous a accordé un entretien exclusif. Il revient sur les ambitions des Fennecs et sur la CAN 2013 qui a peut-être été l’électrochoc pour se relancer et réussir cette campagne de qualification pour le Mondial 2014. Première partie.

RFI : Lors de la Can 2013 à l’issue du dernier match de votre poule, je vous avais donné rendez-vous pour parler des éliminatoires. Vous m’aviez dit : « parce que vous pensez que je serai encore là ». Finalement vous êtes toujours à la tête de la sélection algérienne...

Vahid Halilhodzic: Après la CAN, j’étais très déçu de notre résultat mais pas de notre jeu. Je me suis donné un temps de réflexion et les joueurs voulaient que je continue. J’avais des obligations envers eux et pour le moment je ne le regrette pas. J’ai toujours été convaincu que cette équipe a du potentiel et surtout une vraie marge de progression. C’est un groupe très jeune et en football, les choses ne vont pas aussi vite que l’on pourrait l’imaginer et l’espérer. Mais cette victoire contre le Bénin nous donne confiance pour la suite.

Justement, contre le Bénin, vous avez fait un grand pas en vous imposant à l’extérieur. Comment l’équipe a-t-elle évolué depuis la CAN en Afrique du Sud ?

Je leur ai demandé d'être plus courageux  et plus audacieux d'autant que depuis 25 ans, l’Algérie n’a gagné que trois matches à l’extérieur lors des éliminatoires en Coupe du monde. C’est pour cela que cette victoire est importante.

Islam Slimani a montré que c’était un attaquant de très grande qualité. Il est le meilleur buteur de ces éliminatoires pour la zone Afrique en ce moment. En quoi a-t-il progressé depuis que vous travaillez avec lui ?

Vous savez, on peut se tromper sur un défenseur, mais rarement sur un attaquant. Moi je l’avais découvert en regardant le championnat d’Algérie et je l’avais tout de suite remarqué. Personne ne m’avait conseillé, ni demandé de le prendre. C’est un joueur moderne, avec un vrai potentiel, qui demande souvent le ballon et qui est très mobile. Très costaud, il n’a peur de rien et a un mental d'acier, en Afrique c’est très important. Il a beaucoup travaillé et beaucoup progressé, même s'il doit encore s'améliorer techniquement et tactiquement. Ce n’est pas Falcao ou Didier Drogba, mais il a une générosité que j’apprécie. Lors de notre premier match contre le Mali, il avait eu énormément d’occasions. Et un joueur qui se donne beaucoup d’occasions, c’est déjà une très grande qualité.

Pouvez-vous nous dire un mot de Nabil Ghilas qui a marqué contre le Bénin pour son premier match officiel avec l’Algérie.

Je l’avais testé lors du match amical contre le Burkina Faso en le mettant sur le côté pour le tester physiquement. Il a une puissance et une technique intéressante. Il n’a peur de rien. Il est capable de faire le ménage dans les seize mètres. Je lui ai demandé de perdre deux ou trois kilos. Il l’a fait et il est désormais plus mobile et plus présent dans l’intervalle et dans la profondeur. Comme Slimani, je crois qu’il peut progresser et je suis assez optimiste pour eux. L’équipe d’Algérie n’a pas souvent eu d’attaquant buteur et ce qu’il manque à notre équipe, ce sont des joueurs décisifs qui peuvent marquer. Au même titre que Rafik Djebbour, Nabil Ghilas fait partie de ces joueurs qui sont capables de faire la différence dans des moments clefs et notamment pour concrétiser nos actions dans les seize mètres.

Chronologie et chiffres clés
Sur le même sujet
Commentaires
 
Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.