Le rêve brisé de la Côte d’Ivoire - Afrique foot - RFI

Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.

Le rêve brisé de la Côte d’Ivoire

media

La génération Drogba ne gagnera donc jamais la Coupe d'Afrique des nations. Dimanche après-midi, les Ivoiriens ont été battus, en quarts de finale, par le Nigeria (2-1) et ont dit adieu une nouvelle fois à ce trophée. Pourtant, les Eléphants étaient annoncés comme les hommes à battre de ce tournoi. Pour le sélectionneur Sabri Lamouchi, il va falloir maintenant digérer cet échec.

De notre envoyé spécial à Rustenburg,

La génération dorée ivoirienne emmenée par Didier Drogba s’est encore loupée. Elle a été éliminée en quarts de finale de la CAN 2013 par un Nigeria supérieur dimanche 3 février (1-2). Depuis 1992, la Côte d’Ivoire court après un deuxième titre et le temps paraît s’être arrêté pour les Eléphants.

« On va essayer d’analyser cette défaite dans les prochains jours », déclare le sélectionneur Sabri Lamouchi. « On est rentré timidement dans la partie et on s’est laissé endormir un peu par le jeu des Nigérians qui méritent de gagner ce match », continue Lamouchi. Pourtant, sur le papier, les Ivoiriens étaient nettement supérieurs. Comme François Zaoui en 2012, Sabri Lamouchi sera-t-il sacrifié ? « Pour ma démission, n’y pensez même pas. Il n’est pas question que je me résigne après six mois, même si le résultat n’est pas au rendez-vous », lance Lamouchi.

Une nouvelle fois, la Côte d’Ivoire s’était présentée avec une pléiade de vedettes, mais cela n’a pas suffi. « On a sûrement manqué de simplicité et c’est sur un contre que l’on prend le deuxième but qui nous assomme », explique Sabri Lamouchi. « J’avais toujours dit qu’il fallait être à 150 % contre cette équipe du Nigeria et j’assume complètement cette défaite », reconnaît-il. « On a tellement voulu bien faire, mais il y a certaines choses qui n’ont pas réussi. On n’avait qu’une chose en tête, la victoire. Aujourd’hui, on n’a pas d’excuses », déclare l'attaquant Gervinho.

« Le talent ne suffit pas »

Depuis plusieurs semaines, les Eléphants travaillent d’arrache-pied pour enfin remporter ce titre. De quoi nourrir beaucoup de regrets. « Ce soir, pour notre dixième match ensemble, je termine par une défaite. Cela s’est joué à peu de choses mais ce n’était pas pour nous », concède Sabri Lamouchi. « Le talent ne suffit pas », avait dit le meilleur joueur africain de l’année, Yaya Touré en arrivant sur le sol sud-africain. Le milieu de terrain avait-il vu juste ?

Face au Nigeria, la Côte d’Ivoire a semblé très timorée et personne ne s’attendait à voir cette équipe sortir en quart de finale. Copa Barry, le portier des Eléphants qui avait sauvé à plusieurs reprises son équipe face au Togo déclare : « Il y a les éliminatoires de la Coupe de monde et il faut rester optimiste. »

Mais il semble difficile de croire que les Ivoiriens vont se relancer aussi facilement après cet énième échec en Coupe d’Afrique des nations. D’ailleurs, le camouflet sera encore plus dur à digérer puisque les Eléphants terminent cette campagne après avoir pris cinq buts sur les quatre matches joués. L’an dernier, ils avaient atteint la finale sans en avoir encaissé un seul. De ce fameux groupe D, annoncé comme le plus difficile, aucune des quatre équipes n’a passé les quarts de finale.

A 35 ans, Didier Drogba devrait logiquement dire adieu à la Coupe d’Afrique des nations et à l’espoir de soulever un jour le trophée. L’ancien joueur de Chelsea qui avait commencé la rencontre contre la Tunisie sur le banc rate définitivement sa dernière grande compétition continentale. La génération dorée semble avoir tiré sa révérence.

Chronologie et chiffres clés
Commentaires

Republier ce contenu

X

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

Republier ce contenu

X

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

 
Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.