Togo : les Eperviers tardent à décoller - Afrique foot - RFI

Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.

Togo : les Eperviers tardent à décoller

media

Alors qu’Emmanuel Adebayor joue les Arlésiennes du côté de Lomé, la sélection du Togo ne sait toujours pas quand elle s’envolera pour rejoindre l’Afrique du Sud, où elle jouera son premier match de la CAN 2013 mardi 22 janvier contre la Côte d’Ivoire. Ambiance…

Jean Damien Lesay, avec notre correspondant à Lomé.
 

Quand on lui demande comment est l’ambiance au sein de l’équipe nationale du Togo, Tchanilé Tchakala, entraîneur-adjoint des Eperviers, répond : « Tout le monde sourit, tout le monde est de bonne humeur. » Alors que les problèmes d’organisation persistent et que l’équipe, qui devait décoller lundi 14 de Lomé pour gagner l’Afrique du Sud afin d’y disputer la CAN, se trouve toujours au pays deux jours plus tard, le technicien positive. « J’adresse tous mes remerciements à l’organisation et spécialement au chef de l’Etat qui nous a permis d’avoir avec nous Adebayor et Agassa et de faire taire les petites différences qui existaient », lance-t-il, un rien débonnaire.

« On se fiche de la fatigue des joueurs »

Alain Happe, lui, ne semble pas partager cette bonne humeur. Le préparateur physique du Togo serait même un brin agacé. S’il juge que « les garçons sont consciencieux et attentifs », il souhaiterait que cela se passe aussi bien au niveau de l’organisation : « La proposition qu’on nous fait pour partir est très insatisfaisante. On se fiche complètement du paramètre fatigue des joueurs. Il y a des impératifs dans le football. Si on est obligé de voyager dans des conditions difficiles, il y aura forcément des incidences sur le rendement. Un joueur, ce n’est pas un robot, il ne suffit pas de faire une vidange, de remettre du carburant pour qu’il reparte à 200 à l’heure. Il faut respecter le rythme des joueurs et faire un voyage cohérent pour nous permettre de faire vendredi la forte séance dont on a besoin et qui fera que nous serons bien mardi. Si on ne respecte pas ce tempo, on sera inexistants. » Et Alain Happe d’ajouter ce mercredi 16 janvier : « Je ne sais pas si nous partons aujourd’hui. »

« Adebayor sera avec nous »

Autre sujet de préoccupation majeure pour le Togo : la présence d’Emmanuel Adebayor. « Il est avec nous », clame Tchanilé Tchakala. Mais quand on fait remarquer que personne ne l’a vu, l’entraîneur-adjoint nuance : « Il sera avec le groupe, c’est cela qui est le plus intéressant. » Les spéculations continuent donc d’aller bon train sur le joueur de Tottenham, toujours invisible à Lomé…

A côté du mystère Adebayor, l’éclipse du sélectionneur Didier Six, mercredi matin, au moment où la délégation se demandait si elle allait ou non enfin s’envoler pour l’Afrique du Sud, apparaît comme une péripétie bénigne. « Didier Six doit régler un problème administratif au consulat. On voyage, les passeports sont pleins, il faut les refaire. Et comme cela ne vous échappe pas, Didier Six est ressortissant étranger, il est bien obligé de passer par le consulat pour refaire ses papiers. Il attend son tour », précise Alain Happe.

Un problème de moins à gérer, donc, pour une sélection togolaise qui n’en manque pas. Quant à savoir ce que les prochaines heures vont apporter, Alain Happe lance, désabusé : « On va improviser par rapport aux décisions qui seront prises par le comité d’organisation… Qui organise quoi ? Parce que je n’ai pas compris. »

Commentaires

Republier ce contenu

X

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

Republier ce contenu

X

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

 
Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.