CAN 2013 : le Togo bat le Gabon 2-1 et composte son billet pour l'Afrique du Sud - Afrique foot - RFI

Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.

CAN 2013 : le Togo bat le Gabon 2-1 et composte son billet pour l'Afrique du Sud

media

C’est le Togo qui ira disputer la phase finale de la CAN 2013 en Afrique du Sud. Les Eperviers se sont imposés devant leur public 2-1 face au Gabon ce dimanche 14 octobre. Un résultat qui les qualifie après le match nul 1-1 à l’aller.

Le Togo disputera la Coupe d’Afrique des nations pour la septième fois. Ils ont validé leur billet en obtenant un double résultat positif contre les Gabonais, 1-1 à l’aller et 2-1 au retour ce dimanche 14 octobre. Mais ce succès ne doit pas cacher les lacunes dans le jeu des Togolais. Ils se sont fait une immense peur après la réduction du score par les Panthères dans le dernier quart d’heure.

Le réalisme des Togolais

Dans une partie où les Gabonais devraient absolument marquer pour se qualifier, ceux-ci débutent mieux, avec une occasion dès l’entame du match (3e). Les hôtes ripostent par une frappe puissante d'Amewou Komla détournée en corner (8e). Pendant un bon quart d’heure, les occasions vont s’alterner des deux côtés et les deux équipes méritent de marquer, tel Aubameyang pour le Gabon (17e), Womé (25e) et Adebayor (30e) pour les hôtes. Mais la chance va sourir aux Togolais, et le portier des Panthères va les aider, en mesurant mal la trajectoire d'une frappe anodine de Dové Womé à la 35e minute. Cette dernière finit dans les filets. Owono s’était trop avancé. Mis en confiance, les Eperviers tentent même le but direct depuis le corner, mais Amewou touche la barre transversale. Le réalisme des Togolais sera encore plus percutant peu après le début de la seconde période. A la 55e minute, ils obtiennent un coup franc dont les Gabonais ne se méfient pas.

Emmanuel Adebayor avec le maillot d'Arsenal. (Photo : Reuters)

Mal leur a pris, car les Eperviers jouent très rapidement et Adebayor conclut en marquant le deuxième but. C’est le coup de semonce qui va réveiller le onze gabonais. Daniel Cousin, transparent jusque-là, va céder sa place, et le jeu des visiteurs va s’animer. Au point de laisser beaucoup d’espaces derrière. Cette prise de risque va payer à la 77e minute, lorsqu’Aubameyang réduit le score. Les Gabonais vont alors prendre d'assaut la surface togolaise dans le dernier quart d’heure de jeu, mais les Panthères ne parviendront pas à marquer le but salvateur.

Le Togo n'a peut-être pas joué son meilleur match, mais peu importe, c'est bien lui qui s’envolera pour l’Afrique du Sud. Le mauvais souvenir de la non participation à la CAN 2012 est effacé.

Chronologie et chiffres clés
Commentaires

Republier ce contenu

X

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

Republier ce contenu

X

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

 
Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.