CAN 2012 : le Mali n’a plus son destin en main - Afrique foot - RFI

Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.

CAN 2012 : le Mali n’a plus son destin en main

media Le Malien Seydou Keita. AFP PHOTO / PIUS UTOMI EKPEI

L’équipe du Mali est en course pour les quarts de finale de la CAN 2012 avant de défier le Botswana, ce 1er février 2012 à Libreville. Pourtant, les Maliens n’ont plus tout à fait leur destin en main. Une courte victoire de la Guinée face au Ghana, à Franceville, les éliminerait. Les Aigles préfèrent pourtant ne pas calculer et se concentrer sur leur match face aux Zèbres.

Alain Giresse a-t-il lu, cette fois, le règlement de la Coupe d’Afrique des nations ? Visiblement pas, selon une déclaration faite à l’AFP : « On ne va pas perdre du temps à penser au scénario catastrophe. Qu'est-ce qu'on peut faire d'autre que de gagner (contre le Botswana) ? »

En 2010, le technicien français, n’avait pas étudié le mode de qualification en quarts de finale. Son équipe du Gabon avait été sortie en phase de poules, à égalité de points avec la Zambie et le Cameroun, pour un moins grand nombre de buts marqués dans les confrontations particulières. Alain Giresse croyait pourtant avoir décroché la qualification après une défaite 2-1 face à la Zambie. Cette erreur avait précipité son départ du poste de sélectionneur des Panthères.

En 2012, l’ancien milieu de terrain dirige l’équipe du Mali et un cas de figure similaire se présente pour les Aigles en phase de poules de la Coupe d’Afrique des nations Gabon-Guinée équatoriale. Bien que tombeurs de la Guinée, les Aigles pourraient être éliminés en cas de victoire du Sily face au Black Star, ce 1er février 2012.

Des Ghanéens à fond face à la Guinée ?

Pas seulement parce que les Guinéens, vainqueurs du Botswana 6-1, disposent d’une meilleure différence de but générale. Parce qu’en cas d’égalité de points, dans un mini-classement à trois avec le Ghana et la Guinée, les Maliens seraient perdants à la différence de but particulière (-1).

Les Aigles ne peuvent donc que gagner face au Botswana ce 1er février 2012 à Libreville ou tout du moins faire mieux que la Guinée à Franceville. Et croiser les doigts pour que les Ghanéens, en très bonne position après deux victoires, trois buts marqués et 0 encaissé, ne lèvent pas trop le pied face au Sily.

Une élimination après deux victoires serait cruelle : le Soudan s’est qualifié dans la poule B avec 4 points pris et une différence de but de 0.

De notre envoyé spécial au Gabon

Groupe D : qualification en quarts, mode d’emploi

Le Ghana est qualifié si :
- Il gagne, peu importe le score
- Il fait match nul, peu importe le score
- Il perd par moins de quatre buts d’écart
La Guinée est qualifiée si :
- Elle gagne
- Elle obtient un meilleur résultat face au Ghana que le Mali face au Botswana
Le Mali est qualifié si :
- Il bat le Botswana et que la Guinée ne bat pas le Ghana par moins de quatre buts d’écart
- Il bat le Botswana et que la Guinée bat le Ghana par quatre buts d’écart ou plus. Le Ghana serait alors éliminé
- Il fait match nul et que la Guinée ne fait pas mieux face au Ghana
Le Botswana est qualifié si :
- Il bat largement le Mali et que la Guinée s’incline lourdement face au Ghana

Tout sur la Coupe d'Afrique des Nations

Chronologie et chiffres clés
Sur le même sujet
Commentaires
 
Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.