Le Soudan éliminé du CHAN 2011, l’Angola en finale - Afrique foot - RFI

Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.

Le Soudan éliminé du CHAN 2011, l’Angola en finale

media Les Angolais qualifiés pour la finale du CHAN 2011. Reuters

Le Soudan, pays organisateur du CHAN 2011, a été éliminé en demi-finale par l’Angola à l’issue des tirs au but (4-2 pour les Angolais). Les deux équipes n’ont pu se départager à l’issue du temps réglementaire (1-1 après prolongation), ce 22 février à Omdurman. La partie s’est déroulée dans un climat parfois malsain avec des jets de projectiles sur les Palancas negras. Ces derniers affronteront la Tunisie en finale, le 25 février.

C’est sous les yeux de Sepp Blatter, le président de la FIFA, et de Michel Platini, celui de l’UEFA, venus assister à un congrès de la CAF que le Soudan a été éliminé de son CHAN 2011. Le pays hôte a quitté la scène, ce 22 février 2011 à Omdurman, faute d’avoir concrétisé sa domination face à l’Angola, en demi-finale.

Dès le début de la partie, les Soudanais ont pourtant exercé une grosse pression sur la cage de Joao Lama. Mais l’occasion la plus nette était toutefois l’œuvre de Bile, vers la demi-heure de jeu, dont un tir était repoussé sur sa ligne par... son coéquipier Pinto Martins. Dans la foulée, Osorio était touché à la tête par un projectile venu des tribunes tandis que Bile laissait ses partenaires, victime d’une véritable agression sur une sortie du gardien Mohamed Abdalla. Les Faucons du désert enfonçaient le clou en ouvrant le score dans les arrêts de jeu de la première période par Saifeldin, auteur d’un bon coup de tête : 1-0.

CAF/Orange

Malgré une pression continue exercée par les locaux, l’Angola égalisait à la 71e minute avec un coup-franc d'Osorio légèrement effleuré par Cabungula : 1-1. Le silence de mort qui s’ensuivait dans le Stade d’Al Merreikh laissait la place à un grondement lorsque Mostafa Haitam, le capitaine emblématique du Soudan, était expulsé dans les arrêts de jeu pour avoir vraisemblablement adressé un coup de poing à un adversaire.

Durant la prolongation, malgré une pléthore d’occasions dangereuses, le Soudan ne parvenait pas à faire la différence et cédait finalement 2 tirs au but à 4, après la tentative de Tahir sur la barre transversale et l’arrêt de Joao Lama sur celle de Mudathir. Furieux, une partie du public bombardait les Angolais de pierres, restés de longues minutes dans le rond central. Mais ce seront bien eux qui affronteront la Tunisie, en finale, le 25 février, au Stade d’Al Merreikh.

De notre envoyé spécial à Omdurman

Soudan – Angola 1-1
SOU : Saifeldin (45e+2)
ANG : Cabungula (71e)

 

Chronologie et chiffres clés
Commentaires
 
Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.