CHAN 2011: La Tunisie «en finale, c’est un exploit» pour Chedli - Afrique foot - RFI

Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.

CHAN 2011: La Tunisie «en finale, c’est un exploit» pour Chedli

media

La Tunisie a arraché sa qualification en finale du CHAN 2011 face à l’Algérie, à l’issue de la séance des tirs au but. Pour le milieu de terrain Adel Chedli, le parcours des Aigles de Carthage est un exploit : les Tunisiens n’ont eu presqu’aucune préparation avant le tournoi.

 

Khaled Lemmouchia, milieu algérien :
« En première période, on a peut-être pas été libéré. Les Tunisiens nous ont surpris là où on voulait les surprendre parce qu’on savait qu’ils allaient lever le pied. En deuxième période, on a dominé en long, en large et en travers cette équipe de Tunisie. On a réussi à revenir au score mais ça n’a pas suffi. On n’a pas réussi à marquer ce deuxième but qui nous aurait fait tant de bien. Malheureusement, les Tunisiens ont joué la prolongation et nos organismes n’ont pas suivi. Tout s’est joué lors de la fameuse série des tirs au but. On n’a pas démérité, on a fait un bon tournoi : je suis très heureux et très fier pour les joueurs qui ont participé à ce tournoi et qui ont donné une bonne image de l’Algérie et de son championnat national. »

Abdelhak Benchikha, sélectionneur algérien (au micro d’Eric Mamruth) :
« Je ne peux pas interdire à un joueur de tenter une ‘Panenka’. Je suis content car Metref a beaucoup de confiance en lui et c’est très bien. Il a tiré et le gardien s’est imposé. Bon choix ou pas, le joueur est acteur sur le terrain. Nous sommes déçus car après l’égalisation, on pouvait tuer le match mais on a manqué d’un peu de lucidité et de l’expérience comme en a Adel Chedli. »

Adel Chedli, milieu tunisien (au micro d’Eric Mamruth) :
CAF/Orange
« On a déjoué en deuxième mi-temps. On a trop reculé et ce qui devait arriver est arrivé : ils ont égalisé. Cette équipe joue très bien au football. Après, les tirs au but, c’est la loterie. Physiquement, ç’a été très dur. On n’a pas eu de préparation. Ça faisait trois semaines que je ne faisais rien et on m’a convoqué. J’ai fait six jours de stage au Maroc. Avec ce qui s’est passé en Tunisie, on n’a rien fait. Cette qualification en finale, c’est un exploit. Passer les poules, c’était déjà extraordinaire parce que c’est un groupe jeune. On joue avec le cœur. »

Lamjed Chehoudi, attaquant tunisien :
« C’était un match très difficile face à nos voisins. Ça s’est juste joué sur quelques actions individuelles. On a bien entamé le match. Après en deuxième période, ils sont bien revenus. Mais nous la voulions plus qu’eux, cette coupe. On est plus motivés et on la mérite car on est une des meilleures équipes durant ce CHAN. »

De notre envoyé spécial à Omdurman

 

Chronologie et chiffres clés
Commentaires
 
Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.