CHAN 2011 : L’Afrique du Nord en force en demi-finales - Afrique foot - RFI

Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.

CHAN 2011 : L’Afrique du Nord en force en demi-finales

media L'Algérien Soudani, le Soudanais Bakri et le Tunisien Darragi, de gauche à droite. Reuters

Algérie, Tunisie et Soudan, le pays hôte : l’Afrique du Nord est majoritaire en demi-finales du Championnat d’Afrique des nations (CHAN 2011). Les Algériens et les Tunisiens s’affronteront, le 22 février, en levée de rideau d’un choc entre des Soudanais portés par leur public et des Angolais miraculés de ce CHAN 2011.

L’Afrique du Nord avait trois représentants dans ce Championnat d’Afrique des nations (CHAN 2011) et les voici tous en demi-finales : l’Algérie, la Tunisie et le pays hôte, le Soudan (1). L’Angola qui complète le quatuor est le seul rescapé de l’Afrique subsaharienne. Cette présence des équipes nord-africaines a-t-elle une explication ? Pas sûr tant les trois sélections sont portées par des dynamiques différentes.

Le Soudan a tous ses joueurs qui évoluent au pays, dans les clubs d’Al Hilal et d’Al Merreikh. Par conséquent, c’est bien l’équipe « A » qui participe à ce CHAN 2011. De plus, les Faucons du désert sont portés par leur public. Ce dernier devra pousser très fort ses joueurs le 22 février prochain face à l’Angola. Les protégés d’Abdalla Mazda ont été consternants d’inefficacité offensive depuis le début du tournoi avec 3 buts inscrits en 4 matches. Une prestation similaire au quart de finale face au Niger ne pardonnerait sans doute pas face à des Palancas negras aussi réalistes que chanceuses.

Un « derby » Algérie-Tunisie

CAF/Orange

L’Algérie, elle, a pris très au sérieux ce CHAN 2011 : Abelhak Benchikha, le sélectionneur de l’équipe fanion, n’a pas délégué la conduite de la sélection locale à un adjoint. Il a tenu à travailler avec les locaux. Son but : conforter les progrès et la professionnalisation du championnat algérien portés par le président de la Fédération, Mohamed Raouraoua. Si les Fennecs ont parfois manqué de percussion au premier tour, ils ont affiché de gros progrès face à l’Afrique du Sud, en quart de finale. En particulier, dans la maîtrise tactique, la gestion du match, des temps forts et des temps faibles.

La Tunisie, elle, a su hausser le ton et élever son degré d’agressivité face à la RD Congo. Au premier tour, les Aigles de Carthage ont surtout affiché des qualités techniques et un sens du jeu léché. Les Tunisiens ont l’habitude de travailler dans un environnement structuré avec des clubs performants dans les coupes d’Afrique. Par ailleurs, Sami Trabelsi et ses joueurs sont portés par le désir de bien faire pour satisfaire un peuple en proie au doute après la chute du président Zine El Abidine Ben Ali. Nul doute que les Tunisiens suivront avec un grand engouement le « derby » face au voisin algérien, le 22 février prochain. Il sera question de savoir qui est le patron du football maghrébin au niveau local. Ce CHAN 2011 est un excellent terreau de rivalité pour l’Afrique du Nord.

De notre envoyé spécial à Khartoum

(1) L’ONU considère le Soudan comme un pays d’Afrique du Nord, jugement qui sera confortée par la sécession du Sud-Soudan.

Chronologie et chiffres clés
Sur le même sujet
Commentaires
 
Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.