CHAN 2011: La RD Congo, tenante du titre, éliminée par la Tunisie - Afrique foot - RFI

Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.

CHAN 2011: La RD Congo, tenante du titre, éliminée par la Tunisie

media Les Tunisiens imitant la danse de Kidiaba. Reuters

La RD Congo a été éliminée en quarts de finale du CHAN 2011. Le tenant du titre a été battu 1-0 par la Tunisie, ce 19 février à Khartoum. Les Congolais ont mis en cause l’arbitrage, estimant avoir été lésés sur un penalty non-sifflé. Les Tunisiens affronteront l’Algérie le 22 février pour une place en finale.

 

Fin de parcours pour le Champion d’Afrique des locaux en titre. La RD Congo, vainqueur du CHAN 2009, a été éliminée en quarts de finale de l’édition 2011, ce 19 février à Khartoum, par une équipe tunisienne plus fraiche et plus tranchante même si le match aurait pu basculer en faveur des Congolais.

CAF/Orange

En première période, les contacts sont rudes et les esprits s’échauffent entre Oualid Hichri et Alain Kaluyitukadioko, puis entre Mejdi Traoui et Ngandu Kasongo. Ce climat de tension s’explique par la présence sur le terrain de quatre joueurs de l’Espérance Tunis côté tunisien et de neuf sociétaires du Tout Puissant Mazembe dans le camp RDC. Les deux clubs ont un fort contentieux depuis une demi-finale de Ligue des champions 2010 sulfureuse. L’arbitre, M.Koman Coulibaly, distribue des cartons jaunes pour calmer tout le monde. Le Malien reste en revanche stoïque lorsque, à la demi-heure de jeu, Patou Kabangu s’écroule dans la surface de réparation adverse. Le camp congolais manifeste sa colère mais les vingt-deux acteurs de la rencontre regagnent les vestiaires sur le score de 0-0.

Un score qui aurait pu évoluer dès la 47e minute si le poteau n’avait repoussé un coup de tête de Bedi Mbenza. Ngandu Kasongo n’aura pas plus de réussite dix minutes plus tard, sa tentative s’écrasant sur la transversale d’Aymen Mathlouthi. Un manque de réalisme qui ne pardonne pas. D’autant que Zouhaier Dhaouiadi vient de marquer pour la Tunisie en perforant une défense centrale congolaise statique et en trompant Muteba Kidiaba d’un tir croisé : 1-0. Ce dernier saura, en revanche, s’imposer face à Ahmed Akachi (69e) mais ses partenaires ne parviendront pas à inverser la tendance. Ils quitteront la pelouse têtes basses alors que les Tunisiens imitent la danse de Kidiaba. Les Aigles de Carthage affronteront les Algériens le 22 février prochain en demi-finale.

De notre envoyé spécial à Khartoum

RD Congo – Tunisie 0-1
TUN : Zouhaier Dhaouiadi (50e)

Muntubile Santos, sélectionneur congolais (au micro d’Eric Mamruth) :
« On a eu une occasion de marquer sur penalty mais l’arbitre ne nous a pas aidé. Ç’a un peu démoralisé mes gars. En deuxième période, on prend un but bête. Notre équipe perd un ballon aux 35, 40 mètres et un joueur tunisien fait le slalom jusqu’au but de Kidiaba. J’ai pensé que les joueurs allaient réagir mais ils ne l’ont pas fait. »

Adel Chedli, milieu de terrain tunisien (au micro d’Eric Mamruth) :
« On sort le tenant du titre. Les Congolais ne nous ont pas salué avant le match et nous ont chambrés. Ils nous ont insultés dans les couloirs. Ils ont dit qu’ils allaient nous étriller 4-0 ou 5-0 parce que Mazembe a battu l’Espérance Tunis 5-0. Mais c’était dans un contexte particulier. Tout le monde sait comment ça se passe en Afrique. Ils nous ont pris pour des manchots, ils nous ont manqué de respect, de fair-play. Alors on a tout donné sur le terrain. Quand il y a le cœur, le reste suit. 1-0, ce n’est pas cher payé pour eux. »

 

Chronologie et chiffres clés
Sur le même sujet
Commentaires
 
Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.