CAN 2012: La Centrafrique mate une Algérie méconnaissable - Afrique foot - RFI

Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.

CAN 2012: La Centrafrique mate une Algérie méconnaissable

media L'Algérien Nadir Belhadj au sol. Reuters

La République centrafricaine a créé la sensation à Bangui en battant l’Algérie 2-0, ce dimanche 10 octobre 2010, durant la 2e journée des éliminatoires de la CAN 2012. Des Fauves du Bas-Oubangui sans complexes ont dominé des Fennecs méconnaissables depuis leur participation à la Coupe du monde 2010.

Dès l’entame du match, les Centrafricains sont bien en place et exercent une grosse pression. Les Fennecs peinent à sortir de leur camp. Tout le contraire des Fauves du Bas-Oubangui qui confondent toutefois vitesse et précipitation. Les principales occasions sont à leur crédit avec des tirs lointains mais pas cadrés (7e, 12e), un centre dévié en corner (15e) et deux duels perdus à l’angle droit de la surface face au gardien des visiteurs, Raïs Mbolhi (18e et 22e). Ce dernier sort une parade exceptionnelle face à un attaquant adverse juste avant la pause (40e).

Abdelhak Benchikha, le sélectionneur algérien, a beau donner de la voix, ses protégés ne parviennent à accélérer que progressivement, malgré les efforts de Djamel Abdoun, chargé d’animer le jeu.

L’Algérie craque sous le déluge

CAN 2012 / les éliminatoires

La seconde période repart sur les mêmes bases avec des joueurs de la RCA agressifs et vifs, en particulier sur les ailes. Anthar Yahia et Nadir Belhadj souffrent. A la 59e minute, Rafik Djebbour, lancé en profondeur par Abdoun, croise trop son tir devant le portier adverse. C’est la première et seule grosse opportunité des Verts. En matière de réalisme, les Algériens n’ont pas progressé depuis le Mondial 2010. Cinq minutes plus tard, les Fauves multiplient à nouveau les incursions sur le flanc de Belhadj.

Les 35° Celsius du thermostat, puis l’orage n’aident pas les Algériens à être lucides. Et à la 82e minute, l'entrant Charlie Dopekoulouyen ouvre le score grâce à une frappe lointaine et fusante sur la pelouse détrempée. Raïs Mbolhi est surpris par le rebond : 1-0. Le gardien formé à Marseille s’incline encore à la 86e sur un tir croisé d'Hilaire Momi : 2-0. Après huit minutes d’arrêts de jeu, l’arbitre angolais M. Helder de Carvalho siffle la fin de la rencontre. Une partie du public du stade Barthelemy Boganda envahit le terrain. Les hommes de Jules Accorsi ont réussi un exploit. Avec un match nul au Maroc et cette victoire, ils sont premiers de la poule D et se rapprochent d’une toute première qualification en phase finale de CAN. Pour les Fennecs, en revanche, les cinq mois qui viennent ne seront pas de trop avant la venue des Marocains à l'occasion de la 3e journée.


Centrafrique – Algérie 2-0
RCA : Charlie Dopekoulouyen (82e), Hilaire Momi (86e)

1.Maroc (qualifié) 11 pts +6 6 matches
2.Centrafrique
8   0 6
3.Algérie 8 - 3 6
4.Tanzanie
5
- 3
6

CAN 2012 : CALENDRIER, RESULTATS ET CLASSEMENTS

Chronologie et chiffres clés
Sur le même sujet
Commentaires
 
Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.