Les ténors au rendez-vous sauf l'Egypte et l'Algérie - Afrique foot - RFI

Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.

Les ténors au rendez-vous sauf l'Egypte et l'Algérie

media

La première journée des qualifications a été émaillée de quelques surprises. L'Egypte et l'Algérie, tout comme le Maroc et la Tunisie, ont été tenues en échec sur leur terrain. Déception également pour l'Angola et le Mali battus en Ouganda et au Cap Vert. Pas de souci en revanche pour la Côte d'Ivoire, le Ghana et le Cameroun.

GROUPE A
Le Mali espérait bien débuter sa campagne par une victoire sous les ordres d’Alain Giresse mais les Aigles sont tombés sur un os au Cap Vert à Praia où ils se sont inclinés 1-0. L’absence de plusieurs cadres, Frédéric Kanouté, Seydou Keita, Moussa Sissoko, a été préjudiciable à la sélection qui, une fois menée au score, n’a pas trouvé les ressources pour revenir. A Paynesville, le Liberia et le Zimbabwe se sont neutralisés 1-1 si bien que ce groupe A s’annonce très ouvert. 

Après la déception du Mondial, le Nigeria s’est remis dans le sens de la marche en s’imposant 2-0 à Calabar face à Madagascar, un résultat satisfaisant sans plus face à un adversaire qui ne fait pas partie du gotha continental. La Guinée est pour sa part revenue d’Addis-Abeba avec le sourire après sa convaincante victoire 4-1 sur les hauts plateaux, preuve que le Syli national va peut-être pouvoir rivaliser avec les Super Eagles pour l’accession directe à la phase finale.
 
GROUPE C
La plus large victoire de cette première journée est à mettre au crédit de la Zambie qui s’est imposée 4-0 face aux modestes Comoriens entraînés par Manuel Amoros. Guère perturbés par le report du match de 24 heures, les Chipolopolos menaient déjà 3-0 après vingt-neuf minutes et ont passé une après-midi tranquille sous les yeux de leur nouveau sélectionneur, l’Italien Dario Bonetti. A Maputo, le Mozambique s’est heurté à une équipe libyenne accrocheuse et la rencontre s’est soldée par un 0-0.
 
A priori, le groupe D devait se résumer à un mano a mano entre l’Algérie et le Maroc. Le duel entre voisins reste possible mais les deux sélections ont déçu à domicile face à des adversaires qui paraissaient à leur portée: la Tanzanie et la Centrafrique, nations classées respectivement au 111e et au 202e rang mondial. Le 1-1 face aux Tanzaniens a d’ailleurs provoqué la démission de Rabah Saadane et le 0-0 face aux Centrafricains n’augure rien de bon pour les Lions de l’Atlas qui doivent théoriquement attendre le mois de novembre pour récupérer Erik Gerets, leur nouveau sélectionneur, retenu par son club d’Al-Hilal en Arabie Saoudite. 
 
Le Cameroun de Javier Clemente n’a pas trop eu à forcer son talent pour ramener les trois points de l’Ile Maurice, une victoire qui n’a souffert aucune discussion pour des Lions Indomptables qui ont ouvert la marque par Samuel Eto’o sur coup franc et se sont imposés 3-0. Eto’o s’est même montré grand seigneur en laissant Eric Choupo-Moting se faire justice lui-même sur un pénalty au lieu de tenter un triplé. Son homologue sénégalais Mamadou Niang ne s’est pas fait prier en revanche. L’ex-Marseillais  a marqué trois fois en RDC après l’ouverture du score de Moussa Sow. Sortis dès le tour préliminaire lors des derniers éliminatoires CAN/Coupe du monde 2010, les Lions de la Teranga ont profité des largesses congolaises pour l'emporter 4-2.
 
A Banjul, la Gambie a pris la Namibie à la gorge d’entrée de jeu, une domination qui s’est traduite par deux buts inscrits dans le premier quart d’heure. L’équipe dirigée par le Belge Paul Put a accru son avance juste avant la pause et la Namibie n’a réduit la marque qu’en toute fin de rencontre (3-1). Ces trois premiers points sont bienvenus dans ce groupe F composé de trois équipes seulement depuis l’annonce du forfait de la Mauritanie. Spectateur attentif, le Burkina Faso de Paulo Duarte entrera en scène lors de la prochaine journée (8, 9, 10 octobre) 
 
Les triple tenants du titre Egyptiens font partie des déçus de la première journée. Comme en 2008 (nul contre la Zambie), ils débutent les qualifications par un nul sur leur terrain, 1-1 face à la modeste Sierra Leone. Si cette fois-ci les Algériens ne sont plus là pour les tarauder, l’Afrique du Sud, qui est en progrès, contestera peut-être la supériorité des Pharaons. Même si la victoire des Bafana 2-0 sur le Niger est dans l’ordre des choses, elle leur permet de partir du bon pied et de capitaliser sur l’effet Coupe du monde.
  
On guettait du coin de l’œil les débuts de François Zahoui à la tête de la sélection ivoirienne. Face à un adversaire largement à leur portée, les Eléphants se sont vite mis à l’abri. Leur victoire 3-0 était acquise à la mi-temps et le nouveau sélectionneur a réussi son examen de passage. Non retenu pour la rencontre, Didier Drogba avait quand même fait le déplacement à Abidjan et il en a profité pour réaffirmer son attachement à l’équipe nationale. Mauvaise entame en revanche pour le Bénin, tenu en échec par le Burundi 1-1. Les Ecureuils de Jean-Marc Nobilo avaient ouvert le score très vite par Michaël Poté mais ils se sont fait rejoindre en fin de rencontre.
 
Sur la lancée de son Mondial très réussi, le Ghana est allé s’imposer 3-0 au Swaziland où il s’est mis à l’abri très tôt grâce à un but du Marseillais Andre Ayew. Les deux autres buts ont été plus long à venir mais les hommes de Milovan Rajevac sont dans une bonne dynamique. Même si Michael Essien a mis sa carrière entre parenthèse, les Black Stars semblent un cran au-dessus. Vainqueur du Congo 2-0, le Soudan pourra en avoir le cœur net dans cinq semaines quand il se déplacera à Accra. 
 
En déclin depuis sa participation au Mondial 2006, l’Angola a pris une claque en Ouganda. Repris par le Français Hervé Renard, aprécié pour son travail avec la Zambie, les Palencas Negras ont essuyé un cinglant 3-0 à Kampala face à une équipe des Cranes en progrès sous la conduite de l’Ecossais Bobby Williamson. Considérée comme la formation la plus faible du groupe, la Guinée Bissau s’est pour sa part imposée 1-0 chez elle face au Kenya et le groupe pourrait s’avérer plus indécis qu’on ne l’aura imaginé après le tirage au sort.
 
Le Botswana continue d’aligner les bons résultats et sa victoire 2-1 sur le Togo lui a permis de creuser un bel écart sur Togolais et Tunisiens. Ces derniers ont énormément déçu face au Malawi, une équipe qui avait essuyé un sévère 7-0 lors de sa dernière visite en Tunisie. Après avoir compté deux buts d’écart et joué en supériorité numérique durant toute la 2e mi-temps, les Aigles de Carthage ont trouvé le moyen de se faire rejoindre 2-2 et se trouvent relégués à huit points des Botswanais qui comptent pour le moment un match en plus par rapport à leurs adversaires.

 

Sur le même sujet
Commentaires
 
Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.