Elimination du Cameroun: Eto’o et Webo sans regrets - Afrique foot - RFI

Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.

Elimination du Cameroun: Eto’o et Webo sans regrets

media Samuel Eto'o à l'attaque durant le match de quart de finale contre l'Egypte P.René-Worms/RFI

Le Cameroun a été éliminé en quart de finale lundi 25 janvier, par l’Egypte qui l’a battu 3 buts à 1. Malgré une 3ème défaite consécutive face l’Egypte dans une phase finale de la CAN, les Camerounais restent fairplay. Ils martèlent qu’ils ont fait un très bon match et que ce n’était pas leur jour. Entretien avec Samuel Eto’o, le capitaine camerounais et l’attaquant Pierre Achille Webo.

Samuel Eto'o à la lutte avec l'Egyptien Fathi. P.René-Worms/RFI

Eto’o : « Je suis tranquille pour la suite »

 

RFI : Le Cameroun s’incline à nouveau face à l’Egypte. Mais c’est le plus beau dès 4 matchs qu’il a joué dans cette CAN. Comment envisagez-vous l’avenir de votre équipe, notamment pour la Coupe du monde dans 5 mois en Afrique du Sud ?

 

Samuel Eto’o : Je suis plutôt tranquille. Quand on voit le match qu’on a fait ce soir, je dis qu’on a fait un bon match et puis l’Egypte a gagné. Le football a ses règles. Il faut les accepter parfois. Je suis tranquille pour la suite.

 

RFI : Avant de jouer ce quart de finale, vous vous en êtes pris à l’arbitrage de votre rencontre avec la Tunisie le 21 janvier. Formulez-vous les mêmes critiques après votre défaite ?

 

Samuel Eto’o : Le Cameroun est une grande nation de football. On ne peut pas revenir sur les erreurs de l’arbitre. Il a fait son match. Les Egyptiens trouveront certainement qu’il a fait un bon match et certains d’entre nous, du côté du Cameroun, peuvent dire qu’il a fait un mauvais match. Moi je reste neutre en disant que l’arbitre a fait son match. L’arbitrage, pas seulement pour ce match-ci, n’était pas de meilleur niveau en général. Mais il ne faut pas enlever le mérite aux Egyptiens. Ils ont fait leur match. Je crois personnellement qu’en 90 minutes, j’ai écouté l’entraîneur (Paul Le Guen), le Cameroun a fait son match aujourd’hui et l’Egypte également.

 

RFI : Les arbitres ont accordé à l’Egypte un 3ème but (95e) alors que le ballon n’avait pas franchi la ligne. Que pensez-vous de l’arbitrage vidéo ?  

 

Samuel Eto’o : Je suis encore un joueur. Il faut laisser les émotions dans le football. Même si on vient de perdre, je ne suis pas pour l’arbitrage vidéo. C’est ça qui fait la grandeur du football. Le match contre les Egyptiens est fini. Ils ont gagné. On peut tout

dire, l’arbitre a pris sa décision. Je demande juste à la CAF (Confédération africaine de football) de faire mieux pour avancer. 

 

Pierre Achille Webo et le gardien camerounais Carlos Kameini P.René-Worms/RFI

Webo : « Le Cameroun a une bonne équipe et la relève est là »

 

RFI: Pierre Achille Webo, dans quel état d’esprit êtes-vous après ce match ?

 

Pierre Achille Webo : On est déçus parce qu’on aurait pu gagner ce match. Surtout que nous avons fait un très bon match. C’est dommage qu’on l’ait perdu. Cela fait plus d’une fois que nous perdons contre l’Egypte. On va apprendre de ces erreurs. On était très motivés avant le match. On a donc une grande déception.

 

RFI : S’agit-il d’une malédiction égyptienne ?

 

Pierre Achille Webo : Non. On aurait pu parler de malédiction s’ils avaient dominé. Nous on a fait 3 erreurs et l’Egypte en a profité pour marquer. Mais pour le reste, nous avons fait un très bon match. Un match différent des autres. Il faut positiver. Il y a la Coupe du monde qui arrive. Le Cameroun a une bonne équipe et la relève est là, parce que les jeunes qui sont rentrés ont fait de bonnes choses. Il faut féliciter les Egyptiens et leur souhaiter bonne chance pour la suite.  

 

RFI : Votre domination de la seconde période n’a pas payé. Est-ce qu’on peut parler de relâchement de votre équipe pendant les prolongations ? 

 

Pierre Achille Webo : Il n’y a pas eu de relâchement. Nous savions qu’il fallait tenir physiquement et dans le jeu aussi. Le football c’est aussi des erreurs. On a fait des erreurs ponctuelles et c’est ce qui a marqué la différence. Mais il faut positiver, penser à la seconde période de ce dernier match. C’est là où on a vu le Cameroun et il faut penser aux échéances futures, qui sont les plus importantes.

 

RFI : Le troisième but des Egyptiens est imaginaire. Souhaitez-vous l’introduction de l’arbitrage vidéo ?

 

Pierre Achille Webo : Non. On ne va pas entrer dans cette polémique. Les arbitres sont des humains. Ils font des erreurs. Nous aussi nous en commettons et ils tombent parfois dans le piège. Je pense que l’arbitre a fait un bon match. C’est dommage pour l’action du 3ème but. Il ne faut pas chercher qui est coupable, qui ne l’est pas. Il a fait son match. Il n’est pas là pour nous mettre les bâtons dans les roues.

 

RFI : Sur l’action du 1er but égyptien, votre gardien a voulu se saisir du ballon au lieu de le repousser. Qu’est-ce que vous avez dit à Carlos Kameni ?

 

Pierre Achille Webo : Ca arrive. C’est comme moi. Je suis attaquant et je rate des buts. Ca arrive.

 Propos recueillis par notre envoyé spécial à Benguela

Chronologie et chiffres clés
Sur le même sujet
Commentaires

Republier ce contenu

X

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

Republier ce contenu

X

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

 
Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.